26.06.18

Abilio Diniz, infatigable

Success story de CEO
Photo Abilio Diniz, infatigable

Vouant un culte à Sainte Rita, la patronne des causes désespérées, Abilio Diniz (Visitez la page Lemonde sur Abilio Diniz) est catholique pratiquant. Athlète dans l'âme, le chef d'entreprise démarre sa journée par une session de sport. Ancien gardien de but, il a aussi exercé la capoeira et la boxe. Les valeurs familiales sont essentielles pour l'homme d'affaires, qui est le papa de 6 enfants. Dans le football, Abilio Diniz appartient au groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a fondé le groupe de football d’Audax, dont l'objectif consiste à déceler les jeunes talents.

Le premier supermarché Grupo Pão de Açúcar créé dès 1959

En rapport avec le Pain de Sucre à Rio, le magasin familial est appelé Pão de Açúcar. Dès la fin des années cinquante, le père d’Abilio Diniz comprend que l’avenir du négoce se jouera avec les supermarchés. En 1959, le jeune homme lance la toute première grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, GPA totalisait quarante supermarchés et mille quatre cents employés La boutique du père d’Abilio Diniz est à l’origine de GPA, Grupo Pão de Açúcar.

Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz vers d'autres horizons

Le groupe Pão de Açúcar affronte la rivalité du groupe Carrefour en terre brésilienne. GPA reconquiert son équilibre comptable à l'issue de la crise et commence à parler de partenariat avec Casino. Abilio Diniz peut de nouveau faire des affaires dans tous les secteurs économiques grâce à l’accord conclu à l'automne 2013 avec Casino, lequel met fin à la clause de non-concurrence. En 2012, Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est consommé et l'entrepreneur quitte la présidence du conseil d'administration l'année suivante. Abilio Diniz cède 1 milliard de dollars d’actions au groupe Casino. Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino, prendra sept années plus tard la tête du Grupo Pão de Açúcar.

Possédant un patrimoine estimé à près de 4 milliards de $, Abilio Diniz est le 10e homme le plus riche du sous-continent brésilien, selon le magazine "Forbes". Parmi les cent personnages les plus influents dans le pays, on trouve l'entrepreneur, selon le magazine du Brésil "Epoca". Sur le sous-continent brésilien, l’un des hommes ayant le plus de poids n'est autre que le chef d'entreprise. Sur le sous-continent brésilien, l'un des personnages les plus fascinants est Abilio Diniz.

Au milieu des années 1990, Abilio Diniz ouvre le Grupo Pão de Açúcar aux investisseurs. L'homme d'affaires déclenche à ce moment une phase d'achats d'entreprises qui fera de GPA le chef de file de la distribution dans le pays. Il est membre du Conseil Monétaire National en pleine situation d’hyperinflation, dans les années 1980. Le plan de sauvegarde draconien mis en place par le patron permet de sauver le groupe Pão de Açúcar, qui cède les activités qu'il possède au Portugal, licencie 20 000 salariés et ferme 1/3 de ses supermarchés. Le le groupe d'Abilio Diniz affronte de graves difficultés financières au début des années 1990, alors que le pays connait une dramatique crise économique.

Aux Etats-Unis, Abilio Diniz projette de se perfectionner en économie. Dans les années 1950, le jeune homme est diplômé d'une grande école de management à Sao Paulo. São Paulo, la capitale économique du Brésil a vu naître Abilio Diniz en 1936.